Accueil - Principes de fonctionnement
Source d’appoint

Pourquoi de l’appoint ?

Même si les centrales de géothermie produisent chaque année la plus grande part de chaleur, elles ne peuvent pas alimenter intégralement le réseau.

Pendant la période hivernale, le besoin de puissance est plus important. Or pour véhiculer plus de puissance tout en conservant un débit d'eau raisonnable sur le réseau de distribution, il faut augmenter la température de cette eau, souvent bien au-delà de la température permise par la ressource géothermique. Il est alors indispensable de recourir à des moyens de production d'appoint. On choisi le plus souvent des chaufferies traditionnelles, et/ou des centrales de cogénération.

La cogénération par turbine à gaz

Comme son nom l'indique, une centrale de cogénération produit plusieurs types d'énergie, le plus souvent de l'électricité et de la chaleur.

C'est le cas des deux centrales de cogénération exploitées par la SEMHACH (l'une à Chevilly-Larue, l'autre à l'Haÿ-les-Roses). Chaque centrale renferme une turbine adaptée d'une turbine aéronautique, alimentée au gaz naturel par un réseau de distribution haute pression.

D'une part, la turbine, qui tourne à 15000 tr/min, entraîne un démultiplicateur. Ce dernier entraîne un alternateur à 1500 tr/min, qui génère une tension de 11000 Volts pour une puissance électrique de 5,5 MW. Cette électricité est réhaussée à 20000 Volts par un transformateur, puis injecté sur le réseau électrique d'ERDF.

D'autre part, la chaleur des gaz d'échappement de la turbine chauffe une chaudière de récupération de 8MW alimentée par l'eau chaude produite par la centrale de géothermie. Cette eau est alors réchauffée de 69°C à 85°C.

La période de fonctionnement des centrales de cogénération est définie contractuellement, et s'étend du 1er novembre au 31 mars, là ou le besoin d'énergie est le plus important. Le prix de revente de l'électricité produite par la turbine permet de compenser une partie du prix d'achat du gaz, si bien que la chaleur produite est plus économique que la chaleur des simples chaufferies d'appoint.

La cogénération n'est pas une énergie renouvelable, mais constitue un dispositif optimisé de production de chaleur, en valorisant sa partie "noble" sous forme d'électricité. Puissante et économique sur le long terme, la cogénération est un complément performant de la géothermie durant la période hivernale.

Les chaufferies d'appoint-secours au gaz

Durant les jours les plus froids, les chaufferies d'appoint au gaz rentrent en jeu. Elles réchauffent l'eau du réseau d'une quinzaine de degrés supplémentaires, ce qui représente un apport de puissance nécessaire pour garantir une fourniture de chaleur suffisante à tous les abonnés dans ces périodes. Ces chaufferies constituent également des moyens de secours ponctuels, par exemple en cas d'incident sur le réseau. La SEMHACH gère 5 chaufferies à gaz d'appoint centralisé, et de 5 chaufferies de délestage décentralisé, pour une puissance totale de 55 MW.

Chaufferie

Informations locales
16/02/16 11:41

T° extérieure : 3.3 °C

Part géothermie : 44.8 %

Puissance réseau :
49946 kW

Équivalent CO2 évité :
-12087 Kg/H

lettre d'informations

Info forage Villejuif