Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil - Principes de fonctionnement
 Le Fonctionnement du réseau

Les moyens de production de la SEMHACH :

  • Le réseau de la SEMHACH est principalement alimenté par deux centrales de géothermie de 12 MW thermiques chacune.
  • Elles sont secondées par deux centrales de cogénération par turbine à gaz, de 8 MW thermiques et 5,5 MW électriques chacune. Ces centrales de cogénération fonctionnent du 1er novembre au 31 mars.
  • Les quatre centrales assurent 90% de la production annuelle de chaleur. Les 10% restant sont produits par 5 chaufferies à gaz d’appoint centralisé, et de 4 chaufferies de délestage décentralisées, pour une puissance de 45 MW.

L’ensemble des moyens de production du réseau de chaleur exploité par la SEMHACH représente donc un total de près de 100 MW thermiques, garantissant le chauffage de l’ensemble des abonnés jusqu’à -7°C (température minimum de référence en Ile de France).

Le réseau de chaleur de la SEMHACH :

C’est un réseau d’eau basse température (maximum 100°C), totalement optimisé pour la valorisation de la chaleur géothermique.

Selon les secteurs, le réseau est constitué de :

  • tube en fonte (réseau historique) :
    La fonte est peu sensible à la corrosion, mais elle est cassante, et ne peut être soudée. Les sections de tube sont emboîtées les unes dans les autres. Ce type de tube ne se fabrique plus.
  •  
  • tube en fibre de verre :
    Insensible à la corrosion, économique, sa mise en oeuvre est rapide (légèreté, assemblage par collage). Doté d’une paroi interne très lisse, les pertes de charge sont moindres. La durabilité de la fibre de verre est assez hétérogène selon les types et les conditions d'utilisation.
  •  
  • tube en acier :
    L'acier est plus sensible à la corrosion, mais l'eau du réseau est traitée en conséquence. L'acier est souple et robuste. Les sections de tube sont assemblées par soudure à l'arc.

Chaque section de tube est enrobée de mousse isolante (calorifuge) et d’une gaine PVC de protection. Ainsi, en fonctionnement, l’eau chaude du réseau perd moins de 0,2°C par kilomètre de tube.

L’ensemble du réseau représente 80 Km de tube, de 50 à 300 mm de diamètre, déployés dans 23 Km de tranchées. Il contient environ 2000 m³ d’eau adoucie et traitée pour limiter la corrosion interne et la formation de boues.

Informations locales
16/02/16 11:41

T° extérieure : 3.3 °C

Part géothermie : 44.8 %

Puissance réseau :
49946 kW

Équivalent CO2 évité :
-12087 Kg/H

lettre d'informations

Info forage Villejuif